Coupe de France - 7ème tour. Libourne 1 - 2 Lormont

17 novembre 2014 - 14:28

Ce samedi soir, nous avons assisté à un vrai match de Coupe de France, avec toute l'indécision que cela comporte. Avant le match, les débats semblaient équilibrés entre ces deux formations qui occupent les devants dans le championnat de D.H. et le match a été à la hauteur…

Les Pingouins pensaient avoir fait le plus dur en ouvrant le score à la 63ème minute par l'intermédiaire de Liassidji mais il n'en fut rien. A bout de force après avoir usé de ses trois changements en 35 minutes, les libournais encaissent l'égalisation du score dans les ultimes secondes des arrêts de jeu. Samb hérite d'un ballon long de Yassine Bahassapour tromper le portier Libournais de la tête. Un miracle tant l'équipe de Jean-Luc Gautiern'étaient jamais parvenu à rentrer dans la rencontre.

Dans les prolongations, Lormont est réduit à 10 après l'exclusion de Farras. On pense alors que Libourne va finir le travail mais il n'en est rien. Ce scénario a donné des ailes à l'US Lormont et Yassine Bahassa manque de donner la victoire à son club à la 107ème après avoir éliminé le gardien et tiré dans le but vide mais Roumazeilles dégageait in extrémis son camp. Une fois de plus, au bout du bout du match, alors qu'on jouait la 120ème minute, Yassine Bahassa, dans tous les bons coups de son équipe, enchainait un drible pour distiller un centre pour Lyes Mehaigni qui d'un tacle mettait le ballon au fond et validait la victoire des Lormontais.

Scénario cruel pour les joueurs de Michel Pavon et idyllique pour ceux de Jean-Luc Gautier. Lormont atteint pour la première fois de son histoire le 8ème tour de la Coupe de France.

Yassine Bahassa, principal artisan de la qualification, revient sur cet exploit ce lundi. « L'euphorie de samedi soir n'est toujours pas retombée. Je n'en reviens pas. Ça restera un match particulier surtout avec le scénario improbable qui rend cette qualification encore plus particulière. Mais cette victoire on l'a doit a notre solidarité, notre combativité, notre volonté de ne jamais lâcher. Le coach a toujours su, même lorsqu'on était menés, nous motiver pour aller au bout. Et sur la célébration des 2 buts on voit bien que c'est la victoire de tout un groupe, on attend vite de voir le tirage ! »

Commentaires

Charles-Carole Saint Louis 19 novembre 2014 12:39

Le Club Franciscain viendra pour battre Lormont que le meilleur gagne.

+