Abasse Sané

Sané, le grand frère

Abasse Sané est revenu cet été prendre la défense lormontaise. Avec dans l'esprit de confirmer son potentiel pour viser plus haut.

L'expérience d'Abasse Sané sera bien utile aux Lormontais cette saison.

L'expérience d'Abasse Sané sera bien utile aux Lormontais cette saison. (photo DR)

Il est de retour et avec lui tous les superlatifs qui le suivent depuis tant d'années. « C'est un monstre », ne tarde pas à confier Cédric Yambère, qui va former, avec Abasse, la charnière centrale du club de la Rive Droite cette saison. Il faut dire qu'à 28 ans Abasse Sané en impose. Tant physiquement que mentalement. Le grand frère est de retour et ça se sent. « C'est la famille Sané, il est éduqué, à l'écoute, il a une belle hygiène de vie. C'est le garant d'une bonne assise défensive », se réjouit Fabien Pujo, l'entraîneur lormontais qui a récupéré à l'intersaison l'aîné de Salif, le Nancéien et Lamine, le Bordelais. Une famille de footballeurs dont Abasse malgré son retour en CFA 2 ne se sent pas exclu : « Je ne suis pas jaloux de la réussite de mes frères. Je suis même content qu'ils m'aient dépassé ».

Blessé à Beauvais

L'esprit de famille est intact pour l'aîné de la fratrie qui, comme ses petits frères, a fait toutes ses classes à Lormont. « J'ai connu trois montées avec le club. Je l'ai laissé en DH ». Car il y a cinq ans, Abasse entrevoit la lumière. Beauvais, alors en National, le contacte. Le départ vers l'Oise intéresse le défenseur central : « J'ai signé en pensant évoluer avec l'équipe réserve en CFA 2. Ça faisait déjà une progression. Mais très vite, après trois rencontres, j'ai intégré l'équipe première ». Il fait son trou, devient titulaire au troisième échelon français. Jusqu'à la blessure : « Une rupture des ligaments croisés qui m'a laissé sur le flanc pendant six mois ». La tuile alors que des formations comme Sochaux commençaient à tourner autour de lui. S'en suit une rééducation, le rythme à retrouver et le départ de Beauvais sans avoir retrouvé sa place.


Abasse revient alors dans la région, chez lui. Il s'entraîne avec les Girondins de Patrick Battiston, participe même au Haillan à quelques confrontations avec l'équipe de L1. Mais c'est finalement à Lormont que signe le grand Sané en juillet dernier. « J'ai choisi ce retour car je connais bien le club, je m'y sens bien, l'équipe me fait confiance. J'ai l'expérience pour guider mes coéquipiers ». Des propos confirmés par Cédric Yambère : « Il est sérieux, nous donne des conseils, nous indique comment nous placer. On apprend à ses côtés, j'espère progresser cette saison et en profiter pour former une charnière défensive imperméable avec lui ». « Il n'a pas joué depuis un an et demi mais on sent qu'il apporte une plus valu dans l'axe central. Il ne semble jamais en difficulté, il nous donne sa vitesse, sa puissance. Tout ceci est à confirmer », ajoute Fabien Pujo.

Suivi par des clubs de L1

Le degré de motivation lui, sera toujours bien présent. Car Abasse Sané veut faire de cet exercice 2012-2013 un tremplin pour voir plus haut. Après avoir fait un essai à Birmingham (Angleterre) et être toujours suivi par des équipes de L1 et L2 ainsi que par des écuries étrangères, le défenseur sait qu'à 28 ans, le temps est compté. Aidé par les conseils de l'ex-pro Lamine Diatta, Abasse veut aller droit au but : « Lormont doit m'aider à rejoindre un club plus huppé. J'espère encore avoir ma chance aux Girondins ou ailleurs. À moi de faire le nécessaire pour mériter cette promotion ». Et ainsi marcher dans les traces de ses petits frères.

+