Projet sportif école de football

 

Il s’agit de former 14 à 16 enfants d’une même génération (d’une même année de naissance) vers le niveau le plus élevé possible des U 14 de l’USL.

 

Les autres enfants sont également formés et conservés, s’ils le souhaitent, et évolueront dans les autres catégories du football de masse.

 

 

 

 

  

 

A/ POLITIQUE GENERALE

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A1/ INTRODUCTION

 

 

 

 

 

L’Union Sportive Lormontaise est affiliée à la FFF. A ce titre, le club participe aux compétitions qu’elle organise, sous l’égide de la ligue de la aquitaine pour les compétitions régionales, ou celle du district de Bordeaux, pour les compétitions départementales. Donc, dès leur plus jeune âge, les enfants sont répartis par niveau de jeu dans des catégories d’âge.

 

En s’engageant à l’USL, l’éducateur de football à effectif réduit accepte d’appliquer les règles de fonctionnement global établies par la direction technique du club. Il s’agit ici de faire en sorte que les enfants qui nous sont confiés apprennent à jouer au football dans le respect de leurs différences et avec des chances égales de réussite.

 

Il s’agit d’un football de masse où les éducateurs interviennent indifféremment auprès de tous les enfants par le biais des ateliers : ainsi chacun pourra s’enrichir de la différence des autres. Il faudra donc être attentif à la qualité des apprentissages et non au résultat d’une rencontre qui, bien souvent à cet âge là, ne signifie pas que l’enfant sait ou ne sait pas…, ou qu’il est meilleur ou moins bon !

 

Attention au syndrome de la « championnite » !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’enfant apprend à jouer au football pour marquer, ou arrêter, des buts et gagner. Il prend plaisir…

 

L’éducateur forme un enfant qui joue (au football) avec plaisir.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A2/ LES OBJECTIFS

 

 

 

 

 

Les objectifs tiennent comptent des programmes généraux de la direction technique nationale (FFF), répercutés aux clubs par la direction technique départementale (district).

 

Ils respectent aussi bien évidemment les contraintes liées aux phases de développement de l’enfant.

 

Fixés dans le cadre de la programmation générale du club, les objectifs devront permettre de définir pour chaque âge ce que l’enfant doit être capable de faire à la fin d’un cycle d’entraînement, d’une année, et d’une catégorie.

 

Ces capacités seront déterminées par l’entraineur général, en concertation avec les éducateurs. Elles sont essentiellement techniques, un peu tactiques, parfois physiques (endurance).

 

Leurs mises en œuvre seront facilitées par l’alternance travail technique et jeu réduit.

 

De U6 à U11, il s’agit d’un football d’initiation, basé sur la découverte du foot, de ses règles et de ses organisations. L’enfant doit avoir souvent le ballon dans les pieds. Il apprend à jouer partout sur le terrain pour comprendre les zones de jeu. Tout le monde attaque et tout le défend. 

 

En U12 et U13, on fait un peu de préformation en entrant un peu plus dans la tactique liée à la répartition des rôles, mais l’enfant doit toujours avoir souvent le ballon dans les pieds. Il faudra être attentif à ne pas figé les enfants à des postes, mais au contraire à leur faire découvrir toutes les zones du terrain et les rôles qui s’y rattachent (avant, milieu, arrière).    

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A3/ OBLIGATIONS DE L’EDUCATEUR

 

 

 

L’éducateur de l’USL devra se présenter à l’heure, avec sa tenue d’entraînement fournie par le club, et avec sa séance d’entraînement prête.

 

Il devra s’engager à suivre son équipe sur toutes les rencontres, y compris les tournois.

 

Il devra participer à l’encadrement des stages, dans la mesure de ses engagements professionnels.

 

Il devra également aider dans les tournois organisés par le club (1 en septembre, 1 en salle en hiver, 1 au printemps), également en fonction de ses disponibilités.

 

 

 

A4/ LE LANGAGE ET LES CONSIGNES

 

 

 

L’éducateur devra être attentif à la qualité du discours et des mots employés :

 

 

 

·        des mots simples compréhensibles par tous,

 

·        des mots choisis et corrects,

 

·        des explications claires,

 

·        des consignes précises,

 

 

 

Le tout dans un souci éducatif toujours présent, sans oublier que plus l’enfant est jeune, plus son vocabulaire est réduit.

 

 

 

Ne pas disputer un enfant qui rate ou qui n’a pas compris, l’encourager à réussir la prochaine fois,  et une explication supplémentaire sera bien souvent suffisante,

 

 

 

 

 

A5/ COMMENT L’ENFANT COMPREND ?

 

 

 

 

 

·        U6/U7 (GS/CP), il continue d’apprendre à parler et sa  compréhension est réduite.  

 

La plupart ne savent ni lire ni écrire.

 

 

 

·        Entre U7/U8 (CP/CE1), beaucoup ont encore du mal à lire, à écrire, et à comprendre ce qu’on leur explique.

 

 

 

·        A partir de 8 ans, U9, (CE2), l’enfant commence à comprendre plutôt bien, mais pas encore parfaitement.

 

 

 

·        Ce n’est qu’à partir de 9-10-11 ans, U9-U10-U11 que l’on peut imaginer se faire comprendre à peu près facilement de presque tous.

 

+